viagra pУЅ nettet 
cialis que es 
kУЖpa viagra pУЅ apoteket 
viagra generique 48 h chrono acheter cialis au meilleur prix acquistare cialis
price of viagra in south africa sildenafil dose generic viagra quick delivery
generic tadalafil generika acquisto viagra in contrassegno acheter cialis moins cher
viagra 25 mg prix acquisto cialis in contrassegno viagra i danmark achat viagra generique moins cher cialis generika internet compra viagra online
  • microsoft office 2007 cheapest price uk buy windows server 2008 r2 software
  • Accueil » MEDIAS20, SERVICES EN LIGNE

    De Twitter à ReporTwitters : l’appli exaspérante devient intéressante

    Rédigé par Philippe Gammaire

    31 août 2007 Aucun commentaire

    Twitter c’est génial, chronophage et exaspérant.
    Principalement exaspérant d’ailleurs.
    Mais l’apparition d’un nouveau service vient donner une dimension nouvelle à cette application très « web 2.0 ».
    Il s’agit de ReporTwitters, dont le site est désormais opérationnel depuis hier jeudi 30/08/07 en fin d’après-midi (via l’excellent blog de Damien Van Achter).

    ReporTwitters s’adresse aux journalistes. D’où ma curiosité pour ce projet.
    L’intérêt, c’est qu’il s’inscrit dans le mouvement actuel d’échanges permanents d’interactivité (illustré par les blogs de journalistes) avec les lecteurs. Sauf que là, le phénomène d’échange :

    • est amplifié par l’instantanéité de l’outil Twitter.
    • Intervient avant même la rédaction de l’article.

    Je vais y revenir en détail.


    D’abord Twitter, en quelques mots.
    Frédéric Cozic en parle mieux que moi sur son blog, mais pour résumer disons que Twitter est une application de microblogging (140 mots maximum dans une note) et de moblogging (envoi possible par SMS, Skype, Google talk et autres messageries instantanées).
    Twitter c’est surtout un concept : celui de web-réalité, qui place non plus l’utilisateur mais LA VIE de l’utilisateur au cœur de l’application et de son contenu.
    D’où l’aspect exaspérant, parce qu’inutile, de certains fils de discussion.
    Des dialogues du genre :
    – « Je vais aux toilettes ».
    – « Bonne commission, mouarf ».
    – Tiens, j’ai rencontré untel, en allant faire mes courses…
    ETC, ETC.
    Bref, aucun intérêt sinon de maintenir un lien quasi-permanent avec la communauté de Twitterers qui vous suivent (et que vous suivez réciproquement).

    UN NOUVEAU MEDIA

    En fait, Twitter est réellement un nouveau média dont Vincent Abry estime qu’il est particulièrement adapté pour lâcher des rumeurs, voire des scoops ou des débuts de scoops.
    A prendre avec des pincettes, donc, mais c’est le rôle des journalistes que de recouper leur info, après tout.
    De fait, un certain nombre de personnalités du Net utilisent Twitter ce qui peut constituer une nouvelle source d’info.
    Exemple au hasard : Jérémie Berrebie travaille actuellement sur la 3e version de Zlio…
    Un bémol cependant : la transparence n’est pas absolue (dieu merci). On peut protéger sa page Twitter (ex : GUIM), il faut alors demander au préalable l’autorisation de l’auteur pour accéder à sa communauté.

    TWITTER POUR LES JOURNALISTES

    Depuis hier, donc, un nouveau service est apparu : ReporTwitters.
    On verra à l’usage s’il remporte un réel succès ou non, mais le principe de fonctionnement est intéressant.
    IL S’INSCRIT DANS CE MOUVEMENT D’ÉCHANGE PERMANENT ENTRE LES JOURNALISTES ET LES LECTEURS.
    L’idée c’est d’associer les internautes – via ReporTwitters – à la réalisation d’un sujet décidé par le journaliste.
    Celui-ci mène son investigation et informe en temps réel la communauté de son déroulement
    ReporTwitters permet d’envoyer des messages du type : « J’arrive dans cinq minutes dans le bureau du ministre, si vous avez des questions à lui poser n’hésitez pas… ».
    Le journaliste peut aussi demander le cas échéant des infos complémentaires à la communauté qui le suit dans son reportage.
    Je vois un obstacle majeur à l’utilisation de ReporTwitters par les journalistes : parler d’un reportage en cours, c’est informer tout le monde – et en particulier ses concurrents – du sujet qu’on est en train de préparer…
    Hum, pas sûr que ça marche.
    En revanche, le principe est intéressant et facilite le lien lecteurs – journalistes.
    La question c’est : est-ce que les internautes auront envie d’apporter spontanément leurs connaissances (leurs infos) aux journalistes ?
    Autrement dit, est-ce qu’un réel usage va se développer autour de reporTwitters ?
    Vous en pensez quoi ?

    Contacter l'auteur

    Mots-clés :

    Laissez votre message !

    Rédigez votre message ci-dessous ou créez un rétrolien depuis votre propre site web. Vous pouvez aussi suivre les réponses via le flux RSS.